A La Une

Publiez vos offres d'emplois sur Jooble https://fr.jooble.org/employer/jobposting


En direct : en Iran, le Guide suprême désigne Mohammad Mokhber comme président par intérim (lun., 20 mai 2024)
Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a désigné le vice-président Mohammad Mokhber comme président par intérim du pays après le décès d'Ebrahim Raïssi, mort dans un accident d'hélicoptère survenu hier dans une zone montagneuse. Tous les passagers de l'appareil, parmi lesquels figurait notamment le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, ont péri dans l'accident. Suivez la situation en direct.
>> Lire la suite

Crash en Iran : qui était Ebrahim Raïssi, président ultra-conservateur et autoritaire ? (Mon, 20 May 2024)
L'ultraconservateur Ebrahim Raïssi est mort, dimanche, dans un accident d'hélicoptère. Il dirigeait l'Iran depuis 2021 dans un contexte troublé à l'international et de contestation interne. Avant d'accéder à la présidence, il avait monté durant trois décennies les échelons du système judiciaire et figurait sur la liste noire américaine des responsables iraniens sanctionnés pour "complicité de graves violations des droits humains". 
>> Lire la suite

La Nouvelle-Calédonie en proie aux blocages malgré les moyens mis en œuvre par Paris (Sun, 19 May 2024)
Le président français, Emmanuel Macron, a convoqué, lundi soir, un nouveau Conseil de défense consacré à la crise en Nouvelle-Calédonie. Le représentant de l'État central sur l'archipel s'est félicité du "succès" du début d'une vaste opération de la gendarmerie contre les barrages sur cette route, mais de nombreuses voies de communication restent bloquées.
>> Lire la suite

En Afrique du Sud, la justice exclut l'ex-président Jacob Zuma des élections prévues dans neuf jours (Mon, 20 May 2024)
La Cour constitutionnelle sud-africaine a déclaré, lundi, l'ex-président Jacob Zuma inéligible en raison d'une condamnation à la prison en 2021, et a prononcé son exclusion des élections générales prévues dans neuf jours.
>> Lire la suite

Tensions entre Madrid et Buenos Aires après des déclarations de Milei sur l’épouse de Pedro Sanchez (Mon, 20 May 2024)
Le ministre des Affaires étrangères espagnol a annoncé lundi avoir convoqué l'ambassadeur d'Argentine en Espagne après les "paroles extrêmement graves" du président argentin Javier Milei sur l'épouse du Premier ministre Pedro Sanchez, considérées par Madrid comme une attaque "sans précédent dans l'histoire des relations" entre les deux pays.
>> Lire la suite

À Madrid, l'extrême droite européenne réunie pour afficher ses ambitions à l'approche des élections (Sun, 19 May 2024)
Javier Milei, Giorgia Meloni et Marine Le Pen étaient réunis à Madrid, dimanche, pour une rencontre entre dirigeants d'extrême droite. Le président ultralibéral argentin a fait le déplacement pour venir apporter son soutien aux partis de l'extrême droite européenne qui ont souhaité afficher un front uni, malgré une intense bataille en coulisses à propos de la composition des futurs groupes au Parlement européen.
>> Lire la suite

À Taïwan, le nouveau président prête serment et appelle Pékin à "cesser ses intimidations" (Mon, 20 May 2024)
Le nouveau président de Taïwan, Lai Ching-te, a prêté serment, lundi, à Taipei. Dans son discours d'investiture, il a appelé la Chine à "cesser ses intimidations politiques et militaires" et a dit espérer que Pékin "choisira le dialogue aux dépens de la confrontation". Le pouvoir chinois a réagi en avertissant que les efforts visant à l'indépendance de Taïwan déboucheraient sur une "impasse".
>> Lire la suite

En Afghanistan, le groupe État islamique revendique l'attaque contre des touristes à Bamiyan (Mon, 20 May 2024)
Le groupe État islamique a revendiqué, dimanche, l'attaque qui a tué trois touristes espagnols et trois Afghans à Bamiyan, ville du centre de l'Afghanistan. Les autorités talibanes avaient annoncé la veille l'arrestation de sept suspects. 
>> Lire la suite

Quel avenir pour la défense européenne ? (Sun, 19 May 2024)
France 24 publie jusqu'aux élections européennes du 9 juin quatre dossiers thématiques sur des enjeux majeurs de la campagne : défense, immigration, environnement et agriculture. Vous y trouverez les clés de compréhension et les propositions des principales têtes de liste françaises. Le premier volet de cette série est consacré à la défense européenne.
>> Lire la suite

RD Congo : une "tentative de coup d'État" déjouée à Kinshasa, selon l'armée (Sun, 19 May 2024)
L'armée congolaise a affirmé, dimanche, avoir déjoué une tentative de coup d'État à Kinshasa. Une quarantaine d'assaillants, dont deux Américains et un Britannique, ont été arrêtés.
>> Lire la suite

En Ukraine, une dizaine de morts dans la région de Kharkiv sous le feu des Russes (Sun, 19 May 2024)
Au moins 11 personnes sont mortes, dimanche, dans plusieurs attaques russes perpétrées dans la région de Karkiv, dans le nord-est de l'Ukraine. La Russie s'est vu reprocher à maintes reprises de procéder à des doubles frappes, qui consistent à bombarder un lieu une première fois puis une deuxième quand les services d'urgence sont parvenus sur place.
>> Lire la suite

Ahramat, le bras du Nil qui en dit long sur la construction des pyramides d'Égypte (Sun, 19 May 2024)
Des scientifiques assurent avoir découvert le tracé d’un ancien bras du Nil, baptisé Ahramat, qui se trouve à proximité immédiate d’une trentaine de pyramides, dont celles de Gizeh. La fin d’une part du mystère autour de la construction de ces édifices qui fascinent aussi bien la communauté scientifique que le grand public ?
>> Lire la suite

La Nouvelle-Calédonie toujours bloquée (Mon, 20 May 2024)
La situation reste très tendue en Nouvelle-Calédonie. La fermeture de l’aéroport de Nouméa a été prolongée alors que le territoire est toujours en proie aux blocages malgré les moyens massifs engagés par l’Etat pour rétablir l’ordre Aucune issue à la crise sécuritaire et politique que vit l’archipel du Pacifique sud (270 000 habitants) ne se dessine lundi, jour férié, après six morts et une semaine d’émeutes en réaction à une réforme du corps électoral décriée par les indépendantistes. Un nouveau Conseil de défense a été convoqué à 18h30 à Paris. Signe de difficultés à reprendre en main la situation, l’aéroport international de Nouméa restera fermé aux vols commerciaux jusqu’à jeudi 09h00 (00h00 à Paris), a annoncé lundi le gestionnaire de la plateforme, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Nouvelle-Calédonie. Et ce malgré les demandes répétées de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande réclamant de pouvoir évacuer leurs ressortissants. Emmanuel Macron avait présidé mercredi un premier Conseil de défense consacré à la Nouvelle-Calédonie, qui s’est conclu par l’instauration de l’état d’urgence. Un deuxième, jeudi, avait préparé l’envoi massif de renforts de police et de gendarmerie dans le territoire, où les forces de l’ordre dépassent les 2700 effectifs désormais. Dimanche au petit matin, une opération de 600 gendarmes a été lancée pour «rétablir l’ordre», en priorité sur l’axe stratégique d’une cinquantaine de kilomètres reliant Nouméa à l’aéroport international de La Tontouta, bloqué à de nombreux endroits par les militants indépendantistes. Malgré le «succès» vanté par les autorités revendiquant «76 barrages neutralisés», l’objectif semble loin d’être atteint. Les journalistes de l’AFP ont constaté que de nombreux barrages, notamment filtrants, étaient réinstallés juste après le passage du convoi de blindés de la gendarmerie et d’engins de chantier. Lire aussi: Cette réforme électorale qui met le feu à la Nouvelle-Calédonie ### «Points durs» De manière générale, les voies de communication restent bloquées là où les émeutiers ont installé leurs barrages, et l’archipel vit au rythme du couvre-feu nocturne et sous état d’urgence. Le Grand Nouméa semble à l’arrêt, marqué par les stigmates des combats, strié de barrages et de check-points improvisés, ralenti par les carcasses de voiture brûlées, ferraille et bois entassés. A la sortie de la «capitale» calédonienne, la chaussée du début de la voie express est impraticable, le bitume ayant fondu après l’incendie de nombreux véhicules, a constaté une journaliste de l’AFP. Le représentant de l’Etat en Nouvelle-Calédonie Louis Le Franc a assuré que les moyens - engins de chantier sécurisés par les forces d’ordre - mis en place pour libérer les voies seraient maintenus dans les prochains jours, pour rétablir la circulation. Les autorités ont aussi annoncé des actions des unités d’élite de la police et de la gendarmerie dans les «points durs» ou «sensibles», dans les villes de Nouméa, Dumbéa et Païta notamment. Depuis le début de la semaine, les violences ont fait six morts: un Caldoche (Calédonien d’origine européenne), deux gendarmes et trois Kanak (autochtones). L’avion militaire ramenant les dépouilles des deux gendarmes décédés a atterri lundi au petit matin sur la base aérienne d’Istres (Bouches-du-Rhône), en présence du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la ministre déléguée aux Outre-mer Marie Guévenoux. La Chambre de commerce et d’industrie de Nouvelle-Calédonie a appelé lundi à «préserver le peu qu’il reste» de l’économie de cet archipel, évoquant des «conséquences» économiques et sociales «déjà catastrophiques», avec des dégâts estimés jeudi dernier à 200 millions d’euros. Selon la CCI, 150 entreprises ont été «pillées et incendiées», et la zone industrielle de Ducos, «véritable poumon économique de la Nouvelle-Calédonie, est abandonnée à son sort». ### «Escalade» Globalement, la reconquête des routes et quartiers bloqués devrait être un travail de longue haleine, alors que les dégradations continuent - écoles, pharmacies, commerces… - et que les forces de l’ordre estiment le nombre d’émeutiers entre 3000 et 5000. «Nous restons dans une démarche pacifique», a indiqué dans un communiqué lundi la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT), collectif indépendantiste accusé au contraire par les autorités d’attiser les violences. La CCAT se défend en indiquant qu’elle a seulement appelé à des barrages «filtrants», qui laissent le passage à certains véhicules, y compris les pompiers ou ambulances à toute heure, et en arrêtent d’autres. La maire de Nouméa, Sonia Lagarde (Renaissance), a appelé lundi à la retenue sur BFMTV, disant avoir «peur qu’on ne franchisse une escalade supplémentaire» et soulignant que des personnes «sont armées». Les mesures exceptionnelles de l’état d’urgence sont maintenues, à savoir le couvre-feu entre 18h00 et 6h00 (9h00 et 21h00 à Paris), l’interdiction des rassemblements, du transport d’armes et de la vente d’alcool et le bannissement de l’application TikTok - dont l’interdiction sera contestée par des défenseurs des libertés devant le Conseil d’Etat mardi. Lire aussi: Pourquoi l’interdiction de TikTok en Nouvelle-Calédonie concerne toute l’Europe La réforme constitutionnelle qui a mis le feu aux poudres vise à élargir le corps électoral aux scrutins provinciaux de Nouvelle-Calédonie, au risque de marginaliser «encore plus le peuple autochtone kanak», selon les indépendantistes. Elle a été adoptée par les députés, après les sénateurs, dans la nuit de mardi à mercredi, et doit désormais faire l’objet d’une réunion des deux assemblées en Congrès avant la fin juin. De la gauche à l’extrême droite en passant par la majorité, les voix se font chaque jour plus nombreuses pour réclamer un report de la réforme. En outre-mer, quatre présidents d’exécutifs (Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane) ont exigé son «retrait immédiat» pour éviter «une guerre civile».
>> Lire la suite

La mort du président iranien Ebrahim Raïssi ne va pas changer un régime et son idéologie ultraconservatrice (Mon, 20 May 2024)
La fonction étant plus celle d’un exécutant du Guide suprême que celle d’un vrai décideur, le régime ne va pas s’effondrer. Bien que fragilisé, celui-ci va peut-être même au contraire durcir le ton La mort du président iranien Ebrahim Raïssi dans un contexte moyen-oriental délétère va-t-elle avoir des conséquences pour la République islamique et, plus largement, pour la région? C’est la question que tout le monde se pose au lendemain du crash de l’hélicoptère transportant le président et le ministre des Affaires étrangères d’Iran, Hossein Amir-Abdollahian. Professeur émérite de l’Institut de hautes études internationales et du développement à Genève (IHEID) et spécialiste de l’Iran, Mohammad-Reza Djalili le souligne: «Cette tragédie va de fait affaiblir l’image du régime iranien qui a la prétention d’être toujours à la hauteur, mais qui se montre incapable d’assurer la sécurité de son président et de son chef de la diplomatie.» Pas d’effondrement Voir plus
>> Lire la suite

Les tensions entre Madrid et Buenos Aires tournent à la crise diplomatique (Mon, 20 May 2024)
Madrid a convoqué lundi l’ambassadeur argentin en Espagne pour exiger une nouvelle fois des excuses de Javier Milei après ses propos polémiques sur l’épouse de Pedro Sánchez. Une rupture des relations diplomatiques est envisagée si le président argentin persiste dans son refus «Ce matin même, l’ambassadeur argentin (en Espagne) a été convoqué. Je vais lui faire part de la gravité de la situation et exiger à nouveau des excuses publiques de la part de Javier Milei», a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel Albares sur la radio Cadena Ser. Interrogé explicitement sur la possibilité d’une rupture des relations diplomatiques si M. Milei ne n’excusait pas, M. Albares n’a pas écarté cette éventualité. «Nous ne voulons évidemment pas prendre ces mesures, mais s’il n’y a pas d’excuses publiques, nous le ferons», a-t-il expliqué. M. Albares avait déjà annoncé dimanche le rappel jusqu’à nouvel ordre de l’ambassadrice d’Espagne en Argentine après les «paroles extrêmement graves» de M. Milei, considérées comme une attaque «sans précédent dans l’histoire des relations» entre l’Espagne et l’Argentine. «Il est inacceptable qu’un président en exercice en visite en Espagne insulte notre démocratie», avait dit le ministre dans une déclaration lue à la télévision, en évoquant une entorse aux «coutumes diplomatiques» et aux «règles les plus élémentaires de coexistence entre les pays». Buenos Aires a répondu dimanche en affirmant que c’était à Pedro Sánchez de s’excuser pour ce que le gouvernement espagnol a dit sur Javier Milei, accusé notamment vendredi par la numéro trois du gouvernement espagnol de semer la «haine». «Il n’y a aucune excuse à faire. Aucune excuse. Je pense, au contraire, que le gouvernement espagnol devrait présenter des excuses pour ce qu’il a dit de Milei», a affirmé le ministre argentin de l’Intérieur Guillermo Francos, à la chaîne TN. Lire aussi: En Espagne, le champion des coups de théâtre Pedro Sanchez reste au pouvoir ### «Femme corrompue» Le président argentin, en conflit ouvert depuis plusieurs semaines avec le gouvernement espagnol, a prononcé les paroles en question lors du congrès «Europa Viva 24» organisé par le parti d’extrême droite espagnol Vox, dont il était l’invité d’honneur dimanche. Coutumier des phrases choc, il a attaqué comme il en a l’habitude dans ce discours le «socialisme» et les partis de gauche, mais s’en est aussi pris à la femme du Premier ministre, Begoña Sánchez, l’accusant - sans la nommer - d’être «corrompue». «Les élites mondiales ne réalisent pas à quel point la mise en application des idées du socialisme peut être destructrice. Elles ne savent pas le type de société et de pays que cela peut produire et le type de gens accrochés au pouvoir et le niveau d’abus que cela peut générer», a-t-il déclaré. Et d’ajouter: «quand vous avez une femme corrompue, vous vous salissez et vous prenez cinq jours pour y réfléchir». Ces propos ont été perçus comme une allusion claire à la récente décision de M. Sánchez de suspendre toutes ses activités durant cinq jours pour réfléchir à une démission, après l’ouverture d’une enquête préliminaire pour «trafic d’influence» et «corruption» contre sa femme. Lire aussi: A la veille des élections européennes, Madrid, épicentre de l’extrême droite globalisée ### «Pauvreté et mort» Cette polémique a éclaté au troisième et dernier jour d’une visite en Espagne de Javier Milei, qui n’a rencontré lors de son séjour ni le roi Felipe VI, ni Pedro Sánchez, qui avait soutenu son rival Sergio Massa lors de la présidentielle argentine. Elle survient deux semaines seulement après une première brouille diplomatique, déclenchée cette fois-ci par le ministre espagnol des Transports, Oscar Puente, qui avait suggéré -- après avoir vu Javier Milei à la télévision -- que M. Milei se droguait. La présidence argentine avait réagi en accusant Pedro Sánchez d’avoir «mis en danger la classe moyenne avec ses politiques socialistes qui n’apportent que pauvreté et mort». Des critiques jugées à leur tour «infondées» par Madrid. Cette passe d’armes avait finalement été considérée comme «terminée» par la présidence argentine et par Oscar Puente lui-même, qui avait admis avoir fait une «erreur» et n’avoir pas eu conscience des répercussions de ses déclarations.
>> Lire la suite

Comment l’IA va transformer Strava (Mon, 20 May 2024)
Strava Logo Le réseau social des sportifs fait sa révolution technologique. Au cœur des changements, il y a de nouvelles fonctionnalités liées à l'IA et au machine learning, des outils qui pourraient radicalement changer le visage et la façon d'utiliser la plateforme.
>> Lire la suite

Quel smartphone reconditionné choisir en 2024 ? Notre sélection des meilleurs modèles (Mon, 20 May 2024)
Meilleur Smartphone Reconditionne iPhone Choisir les meilleurs smartphones reconditionnés est un excellent moyen de faire des économies tout en réduisant son impact environnemental.
>> Lire la suite

Réparabilité : du mieux pour l’iPad Pro, une horreur pour l’Apple Pencil Pro (Mon, 20 May 2024)
Ipad Pro 13 Ifixit Les nouveaux iPad Pro sont fins, c'est même un des principaux arguments de vente d'Apple. Mais cette cure d'amaigrissement ne s'est-elle pas réalisée au détriment de la réparabilité ? Il semble que non, d'après le démontage d'iFixit.
>> Lire la suite

La deuxième génération de l’AirTag, pas avant 2025 (Mon, 20 May 2024)
Airtag Apple On ne parle pas tous les jours de l'AirTag, mais la petite balise blanche d'Apple est toujours discrètement dans les parages, dans une valise ou dans un sac pour pouvoir les retrouver en cas de perte ! Sortie il y a maintenant trois ans, la génération actuelle n'a pas grand chose à se reprocher, ce qui explique pourquoi Apple prend son temps avant d'en proposer une nouvelle version.
>> Lire la suite

01net morning : les caravanes et les voitures électriques, le point sur les programmes pour les élections EU, test du Beta Solo 4 (Mon, 20 May 2024)
01net Morning Bonjour à tous, voici la matinale de 01net ! Qu’avez vous manqué ce week-end ? Retrouvez toute l’actu à connaitre pour démarrer la journée du bon pied (même un jour férié !).
>> Lire la suite