Chronique économique

Chronique Economique - Pourquoi les banques vont-elles disparaître ? - 16/02/2018 (ven., 16 févr. 2018)
La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Les smartphones réduisent ils notre productivité ? - 15/02/2018 (jeu., 15 févr. 2018)
Et si les Smartphones étaient à l'origine de la baisse de la productivité en occident ? En d'autres mots, les Smartphones seraient des armes de distraction massive ! Mais est-ce aussi simple que cela ? Notre chroniqueur nous en dit plus sur cette nouvelle économie que les spécialistes appellent l'économie de l'attention : notre attention ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Et si la dernière crise boursière avait été prévue ? - 14/02/2018 (mer., 14 févr. 2018)
Et si la dernière crise boursière, celle de la semaine dernière, avait été prévue ? C'est avec cette question étonnante que notre chroniqueur économique veut susciter le débat aujourd'hui. La question, c'est : s'il a raison, pourquoi alors tout ce bruit autour de cette tempête boursière ? ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - La face cachée des GAFA - 13/02/2018 (mar., 13 févr. 2018)
A force de parler de la puissance des GAFA, les fameux Google, Apple, Facebook et Amazon, on en oublierait que ces sociétés cherchent avant tout à avoir le monopole dans leur secteur à tout prix ! C'est ce que nous démontre aujourd'hui notre chroniqueur économique. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Chute des Bourses mondiales... - 12/02/2018 (lun., 12 févr. 2018)
La Bourse a vu 5000 milliards de dollars partir en fumée la semaine dernière ! Notre chroniqueur économique va nous expliquer quelles sont les leçons que l'on peut tirer de cette semaine folle ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Le Bitcoin continue de jouer au yo yo - 09/02/2018 (ven., 09 févr. 2018)
Notre chroniqueur éco en profite pour nous expliquer pourquoi cette monnaie virtuelle n'est pas valorisable et surtout pourquoi les banques et les Etats veulent la tuer ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Quand Facebook lance une messagerie pour les enfants - 08/02/2018 (jeu., 08 févr. 2018)
Le débat sur l'ouverture de Facebook aux enfants est un débat sain car il relance les questions sur l'influence de nos Smartphones sur notre vie quotidienne, sur la qualité du sommeil de nos enfants et sur leur incapacité à s'ennuyer. Notre chroniqueur revient sur ce débat avec quelques arguments chocs tirés d'un nouveau livre sur le sujet. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - La chute des cryptomonnaies... - 07/02/2018 (mer., 07 févr. 2018)
La Bourse plonge mais les experts ne s'en plaignent pas trop car il estiment que cette correction est salutaire. En revanche, le Bitcoin lui a littéralement pris la tasse. Notre chroniqueur éco en profite pour nous rappeler de ne jamais investir dans quelque chose qu'on ne comprend pas. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Les bourses ont trébuché ce lundi et vendredi... - 06/02/2018 (mar., 06 févr. 2018)
Et la raison principale de cette chute, c'est que les chiffres de l'emploi sont meilleurs que prévus aux Etats-Unis. A croire que la Bourse n'aime pas les bonnes nouvelles ! Notre chroniqueur nous explique que c'est plus compliqué que cela... ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - La réforme de l'Isoc pénaliserait les petits entrepreneurs... - 05/02/2018 (lun., 05 févr. 2018)
La baisse de l'impôt des sociétés qui est entrée en vigueur en 2018 aurait normalement dû ravir les PME belges. Et c'est vrai que c'est le cas, sauf du côté wallon, mais pourquoi ? C'est à cette question que répond aujourd'hui notre chroniqueur économique. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - L'audience de Facebook... - 02/02/2018 (ven., 02 févr. 2018)
Le patron de Facebook a annoncé qu'il était content de savoir que nous passions moins de temps sur... Facebook ! C'est étonnant comme phrase mais il l'a vraiment dite ! Notre chroniqueur économique ne s'est pas contenté d'entendre la phrase, il a voulu comprendre pourquoi le patron de Facebook a dit cela. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Vers des supermarchés sans caissières. - 01/02/2018 (jeu., 01 févr. 2018)
Notre chroniqueur éco revient sur l'affaire Carrefour en nous rappelant que les géants d'Internet et même les distributeurs physiques travaillent sur des concepts de supermarchés sans caisses et donc sans caissières. Et ce concept là existe déjà à Seattle aux Etats-Unis. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - L'enjeu des données numériques... - 31/01/2018 (mer., 31 janv. 2018)
Nos données numériques sont devenues le nouveau carburant des entreprises. Et pour bien expliquer ce phénomène Amid Faljaoui a décidé de nous expliquer cela via une bonne ... blague. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - L'importance de la formation continue... - 30/01/2018 (mar., 30 janv. 2018)
Amid Faljaoui nous rappelle en ce début d'année l'importance de l'employabilité tout au long de sa vie. C'est surtout un message destiné aux plus jeunes : la formation continue n'est pas une option, c'est une obligation aujourd'hui. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Carrefour dépassé par Amazon... - 29/01/2018 (lun., 29 janv. 2018)
Notre chroniqueur éco nous parle de la triste histoire des licenciements de carrefour. Il nous explique même pourquoi les concurrents de carrefour, les fameuses enseignes spécialisées sont elles-mêmes en danger face à Amazon. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Baisse du dollar américain... - 26/01/2018 (ven., 26 janv. 2018)
Le dollar a déjà perdu 15% depuis que Donad Trump est à la Maison Blanche. Depuis ce jeudi, on a compris que ce n'est pas l'effet du hasard mais une volonté délibérée de laisser filer le dollar. Notre chroniqueur nous explique pourquoi ce jeudi a été un jour de vérité ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Bizarreries économiques... - 25/01/2018 (jeu., 25 janv. 2018)
L'actualité économique est de plus en plus complexe mais aussi très passionnante. C'est ce qu'a voulu démontrer aujourd'hui notre chroniqueur économique en prenant quelques exemples de bizarreries économiques qui se sont déroulées cette semaine. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Davos et les nouvelles technologies - 24/01/2018 (mer., 24 janv. 2018)
L'économie mondiale va bien selon les participants au Forum de Davos. Et cette bonne nouvelle pour 2018 ne devrait être gâché que par une seule chose : le côté addictif et incontrôlé des nouvelles technologies. C'est ce que nous dit notre chroniqueur économique. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - La magie du narratif... - 23/01/2018 (mar., 23 janv. 2018)
Une belle histoire peut-elle changer une économie ? Un prix Nobel d'économie pense que OUI. Amid Faljaoui, nous l'explique au travers des exemples de Donald Trump et du Bitcoin ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Apple rapatrie des fonds aux États-Unis - 22/01/2018 (lun., 22 janv. 2018)
Notre chroniqueur économique aime bien jouer avec les paradoxes... Il va nous démontrer qu'une société comme Apple va contribuer indirectement à faire réélire Donald Trump. Mais comment est-ce possible ? ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Le Bitcoin s'est ramassé une immense claque cette semaine ! - 19/01/2018 (ven., 19 janv. 2018)
L'occasion pour notre chroniqueur éco de se poser la question si les amateurs de Bitcoin ne sont pas en train d'enrichir sans le savoir des personnes exilées au Panama, qui se poudrent à la Colombienne dans une disco à Miami ? ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Facebook se préoccupe de notre santé mentale et de notre bien-être - 18/01/2018 (jeu., 18 janv. 2018)
Et c'est pourquoi Facebook va désormais favoriser les contenus des amis et de la famille au détriment du contenu posté par les marques et les médias. C'est en tout cas ce qu'a dit son fondateur Mark Zuckerberg. Mais notre chroniqueur éco semble douter de cette volonté d'améliorer notre bien-être ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Un monde de bulles... - 17/01/2018 (mer., 17 janv. 2018)
Notre chroniqueur économique a décidé de nous parler des bulles qu'elles soient en Bourse, dans le sport, dans l'art ou dans le Bitcoin. Il explique que nous vivons sans le savoir dans un monde de bulles ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Que sera la voiture de demain... - 16/01/2018 (mar., 16 janv. 2018)
Notre chroniqueur éco nous explique pourquoi il ne faut pas aller au Heysel si nous voulons savoir à quoi va ressembler la voiture de demain. Pour lui, c'est à Las Vegas qu'il faut se rendre en ce début d'année ! ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Facebook change son fil d'actualité... - 15/01/2018 (lun., 15 janv. 2018)
A l'inverse de pas mal de personnes Mark Zuckerberg, le jeune patron de Faebook a tenu sa résolution de début d'année de "réparer" Facebook. Et sa résolution n'est pas banale car elle concerne 2 milliards d'utilisateurs comme nous l'explique notre chroniqueur éco. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Ces indépendants en perte d’autonomie... - 12/01/2018 (ven., 12 janv. 2018)
En Belgique, un indépendant sur trois ne dépend financièrement que d'un seul client ! C'est ce que révèle la dernière enquête de Securex dont nous parle aujourd'hui notre chroniqueur économique. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Bitcoin : le gendarme des marchés corrige Nabilla - 11/01/2018 (jeu., 11 janv. 2018)
Notre chroniqueur éco fait très fort aujourd'hui : il arrive à mélanger Bitcoin et la Nabilla la vedette de téléréalité. Il n'en revient d'ailleurs pas lui-même de ce drôle de mélange. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Le bitcoin fait toujours parler de lui - 10/01/2018 (mer., 10 janv. 2018)
Pour les uns, c'est le rêve de gagner beaucoup d'argent très vite et pour les autres, il est temps de "casser le bitcoin" pour éviter aux épargnants de perdre de l'argent avec un Bitcoin très très volatil, et dont la plupart du temps ils ne savent même pas comment il fonctionne. En tout cas c'est ce que nous dit notre chroniqueur économique. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - C'est la période de soldes... - 09/01/2018 (mar., 09 janv. 2018)
Et justement notre chroniqueur éco profite de cette période pour nous dire qu'il y a des jours meilleurs que d'autres pour faire son shopping, mais lesquels ? Ecoutons Amid Faljaoui pour savoir quel jour de la semaine on peut réaliser les meilleurs affaires. ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - Vent de folie sur les bulles spéculatives... - 08/01/2018 (lun., 08 janv. 2018)
En ce début d'année, ce qui a frappé notre chroniqueur économique, c'est la suite de records en Bourse. Mais d'après lui, la Bourse n'est pas le seul endroit où il y a des excès ou des bulles ! Aucun secteur n'y échappe d'après lui... ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

Chronique Economique - La valeur de nos données numériques - 05/01/2018 (ven., 05 janv. 2018)
Notre chroniqueur éco a décidé de nous rappeler que si la plupart des services sont souvent gratuits sur Internet, c'est parce que nous les payons en donnant gratuitement nos données numériques. Mais plutôt que de nous assommer de chiffres, Amid Faljaouia décidé de nous raconter une blague qui vaut cent discours... ---Les grands événements de l'actualité économique et les coulisses des entreprises, La Chronique Economique d'Amid Faljaoui c'est du lundi au vendredi à 8h30 et 17h30 sur Classic 21.
>> Lire la suite

La Chronique Agora

Bitcoin : joie, allégresse et goût du risque (sam., 17 févr. 2018)
bitcoin bitcoin C'est à nouveau la joie et la bonne humeur sur les marchés financiers. Et le goût du risque refait surface avec le bitcoin. Mais "en même temps", comme dirait le président de la République, notre article sur le krach du lundi 5 février nous a attiré beaucoup de lecteurs. Bill Bonner y concluait : "Dans l'ensemble, ces 30 dernières années, la dette s'est développée deux fois plus rapidement que l'économie qui la soutient. C'est ce qui rend la correction qui arrive bien plus dangereuse qu'un recul de routine sur les marchés. Selon nos estimations, entre 30 000 et 35 000 Mds$ de valeur d'actifs – actions, obligations, objets de collection, entreprises privées et immobilier – sont "en suspens" au-dessus de l'économie au lieu d'être soutenus par la production réelle." Le danger rode d'autant plus que les taux longs remontant, le fardeau de dettes s'alourdit. Mais il faut avoir un âge canonique pour avoir vécu les effets d'une hausse durable des taux longs. Les Américains n'ont pas connu une telle situation depuis 1981 et les Français depuis 1985. A vrai dire, aucun gérant de portefeuille en activité n'a une telle expérience. Depuis 37 ans, nous vivons dans un monde où les taux d'intérêt baissent. Dire que cette tendance s'inverse signifie aussi que le risque – endosser un prêt – coûtera plus cher. Bitcoin et goût du risque Pour de nombreux nouveaux-venus le phénomène bitcoin s'assimile au "goût du risque". A court terme, la similitude entre la trajectoire du bitcoin et celle du S&P 500 leur donne raison. S&P500 et Bitcoin Mais c'est oublier les fondamentaux du bitcoin : un système de monnaie fiduciaire indépendant des banquiers centraux et indépendant de la dette. Quel que soit le devenir du bitcoin et des cryptomonnaies, un tel système correspond à un besoin (si on estime que beaucoup de dettes ne seront jamais remboursées) et la technologie qui le sous-tend aussi. Mais en cette fin de semaine, passons des investissements à des divertissements plus légers. Nicolas Perrin a examiné les récentes mues de certains de nos Parasitocrates politiciens et, rassurez-vous, ce n'est pas sérieux ! http://la-chronique-agora.com/se-cache-derriere-krach-boursier-lundi/ Cet article Bitcoin : joie, allégresse et goût du risque est apparu en premier sur La Chronique Agora.
>> Lire la suite

Les politiques nous prennent-ils vraiment au sérieux ? (sam., 17 févr. 2018)
politiques politiquesVoici un nouveau tour d'horizon des déclarations et des actes les plus aberrants de nos politiques. Ce sera l'occasion de voir si l'ère Macron débouche sur la "transformation" politique promise. Ou bien si les pratiques que nous avions relevées se perpétuent. J'ai déjà analysé les travers de la rhétorique politicienne, ce qui nous avait amené à plonger dans un univers parallèle. Nous avions temporairement conclu notre étude en nous demandant si nos dirigeants nous prennent véritablement au sérieux. Comme d'habitude, nous essaierons de partir du plus "anecdotique" (enfin pas tant que ça !) pour finir avec le très très grave (voire bien plus que ça !). Le relooking pour survivre au dégagisme ? Chaque quinquennat débute par un slogan censé mieux nous faire avaler les couleuvres de l'époque, pompeusement baptisé "paradigme". Il faut bien reconnaître que l'élection d'Emmanuel Macron a permis de reléguer aux oubliettes certaines bobines qui occupaient le paysage politique depuis bien trop longtemps. Face à ce dégagisme, certains ont cru bon de revoir leur look. Ils ont ainsi abordé la rentrée parlementaire tout neufs à force de barbes, boucs, lunettes et autres accessoires. Politiques J'imagine qu'une fois qu'ils se sont mis à proférer leurs rengaines habituelles, vous avez pu constater qu'il ne suffit pas de suivre les conseils relooking de Cristina Córdula pour se refaire une virginité politique. La Quatrième Dimension Réglementation – L'ordre juridique français est un enchevêtrement de règles tantôt absconses, tantôt invraisemblables, qui prolifèrent comme des lapins. Parmi les dernières pépites en date, si vous pensiez savoir qu'un "bâtiment" est forcément une "propriété bâtie", j'ai le regret de vous informer que cela n'est plus le cas. Depuis quand ? Depuis un arrêt du Conseil d'Etat en date du 8 novembre. Voici en effet ce que titrait la Revue fiduciaire le 15 novembre dernier : Revue fiduciaire Un petit doliprane ? Fiscalité – Depuis le mois de décembre, on sait que la France est le pays européen où la pression fiscale est la plus élevée. Vous vous doutez bien qu'on n'arrive pas à ce genre de performance sans quelques prouesses d'inventivité. Mais pour aller toujours plus loin dans la tonte de l'épargnant-contribuable, notre président a dû innover : Le Monde A ce compte-là, pourquoi ne pas pousser la logique à son terme ? D'ailleurs, c'est ce que fait Marc Fiorentino : "les Français pourraient aussi payer plus d'impôts volontairement pour compenser d'éventuelles baisses d'impôts ?" Budget & Dette – Mi-novembre, Jean-Luc Mélenchon a encore eu une fulgurance. Cette fois, il a remis en cause les fondements de la science économique moderne : Mélenchon Que n'y avait-on pensé plus tôt ! Malheureusement, les agences de notation sont restées sourdes à la remarque du leader de La France insoumise. Et ils n'ont pas remonté notre note de crédit. Il faudra sans doute patienter jusqu'à l'avènement de la France bolivarienne pour que le pays récupère son triple A. Mais ça ne sera possible qu'après la création d'une agence de notation souveraine, donc indépendante et objective. Partis politiques – En parlant du leader La France Insoumise, le député Eric Coquerel en a sorti une bonne à son sujet : Coquerel Prix de l'humour politique 2017 ? Pas sûr ! En la matière, je vote pour Laurent Wauquiez. Voici ce que le nouveau président des Républicains déclarait dans une interview au Parisien Magazine du 17 novembre. Wauquiez Si le ridicule tuait, combien de fois Laurent Wauquiez serait-il mort ? On se le demande... On sait maintenant que le président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes vit dans le monde de Georges Lucas. Dur, dur de faire de la politique sérieusement Evidemment, vous m'objecterez que quelques politiques essayent de faire leur métier sérieusement... C'est le cas d'Antoine Baudino, responsable du Front national pour la 8ème circonscription des Bouches-du-Rhône. En effet, début novembre, il a voulu interpeller notre ministre de l'Education nationale. Baudino Hélène David (@David_Hlne) est bien ministre de l'Enseignement supérieur mais... au Québec. Oui, c'est chaud quand même... Mais au sommet de la pyramide du parti, on doit sans doute faire plus attention ? Pas vraiment ! Le 11 décembre, Marine Le Pen avait rejoint l'Assemblée nationale pour y défendre un amendement dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la réforme du droit des contrats. Et elle s'est quelque peu perdue dans ses fiches. Avec l'aide de la présidente de séance, la députée du Pas-de-Calais est finalement retombée sur ses pattes après une minute de flottement. Et finalement son amendement a été rejeté. Marine Le Pen Décidément, Marine Le Pen semble plus à l'aise pour imiter le générique des Envahisseurs que pour défendre des idées avec application. Et ce, même après treize ans en tant que députée au Parlement européen. Du cirque politique à la télé-poubelle J'avais déjà évoqué la grande razzia opérée par les émissions qui mêlent politique et divertissement sur les politiciens "dégagés". Ainsi Raquel Garrido, l'ancienne porte-parole de La France insoumise, s'est-elle reconvertie en chroniqueuse pour une émission de Thierry Ardisson sur C8. Mais l'épouse du député de Seine Saint-Denis Alexis Corbière n'a pas attendu de renoncer à ses activités politiques pour intervenir dans les médias sur des sujets dont elle semble tout ignorer. Hondelatte On se demande bien où diable l'avocate a-t-elle entendu dire que la crise de 2008, c'est la faute de Jérôme Kerviel ? Si un lecteur charitable est en contact avec madame Garrido, qu'il n'hésite pas à la renvoyer vers La Chronique Agora. Elle y trouvera des explications alternatives au sujet des racines de la crise. En tout cas, Thierry Ardisson peut dormir tranquille. Lorsqu'il aura besoin de renouveler son panel de chroniqueurs, ce ne seront pas les politiciens de troisième rang qui manqueront ! Cet article Les politiques nous prennent-ils vraiment au sérieux ? est apparu en premier sur La Chronique Agora.
>> Lire la suite

Interventionnisme : au secours, Montebourg revient ! (ven., 16 févr. 2018)
interventionnisme Ce gouvernement – comme tous ses prédécesseurs – s'obstine dans le capitalisme de copinage, l’interventionnisme et les investissements calamiteux. Vous vous souvenez peut-être du flamboyant ministre de Hollande – Arnaud Montebourg – l'homme aux marinières moulantes. Vous pensiez être débarrassé du personnage, de ses rodomontades et de ses investissements (foireux) au nom de l'Etat ? Détrompez-vous. L'esprit du personnage revient en force dans ce gouvernement. Les Echos du vendredi 16 février : "Comme la France veut défendre ses fleurons – Le décret Montebourg va être étendu. [...] Le Premier ministre veut étendre les secteurs protégés par le décret dit 'Montebourg' à de nouveaux domaines." Depuis 2014, l'Etat a le droit de s'opposer à des projets d'investissements étrangers dans les domaines de l'énergie, de l'eau, du transport, des communications électroniques, de la santé publique, de la défense. Mais cela ne suffisait pas... On rajoute à la liste : l'intelligence artificielle, les datas, les nanotechnologies, le spatial et... les infrastructures financières ! L'avancée technologique la plus importante de ces 58 dernières années Ce n'est PAS le bitcoin… ... Mais sans elle, aucune cryptomonnaie ne pourrait exister. Ses applications sont infinies – tout comme les possibilités de profits : Ces 3 valeurs à elles seules pourraient vous rapporter jusqu'à +7 520% de plus-values. Pour tout savoir, cliquez ici – mais n'attendez pas pour agir : cette technologie est à un tournant de son évolution… et devrait connaître une envolée spectaculaire en 2018. Difficile d'y inclure les shampoings pour cheveux gras et la laque de L'Oréal. Mais il semblerait que la fin du pacte d'actionnaires entre la famille Bettencourt et Nestlé cause une certaine nervosité dans les hautes sphères parasitocratiques. Préparez-vous : les yaourts (pensez à Danone si jamais Nestlé avait de l'appétit) et la cosmétique pourrait devenir bientôt du ressort "de la défense de l'ordre public et de la sécurité nationale". interventionnismePlus de protectionnisme et aussi plus d'interventionnisme Dans le même esprit, Les Echos nous apprend aussi : "La future loi Le Maire devrait accroître la capacité d'intervention de bpifrance Participations, bras armés de la banque publique, pour investir dans des sociétés stratégiques. La société d'investissement 's'endetterait pour pouvoir prendre des participations, à hauteur de plusieurs milliards d'euros'". Depuis 2008, avec 1€ d'emprunt d'Etat, la France achète 0,5 € de "croissance". N'importe quel chef d'entreprise qui s'endetterait de 1 € pour gagner seulement 0,5 € de chiffres d'affaires ne survivrait pas... En réalité, l'Etat dépense de l'argent qui ne lui appartient pas mais n'investit pas. Lorsqu'un particulier investit : il décide de se priver d'une jouissance immédiate et s'est astreint à dépenser moins que ce qu'il recevait. Ce n'est pas le cas de l'Etat français dont le déficit est permanent depuis 47 ans ; il choisit – au vu d'informations publiques – en soupesant soigneusement la rentabilité de son investissement. Ce n'est pas le cas de l'Etat. il s'engage. Si l'investissement tourne mal, le particulier souffre de pertes financières. Ce n'est pas le cas du fonctionnaire de l'Etat qui investit. il suit son investissement, car c'est son argent qui est en jeu. Ce n'est pas le cas du fonctionnaire de l'Etat qui a investi et sera ensuite muté. quand il se trompe, il apprend. Ce n'est pas le cas du fonctionnaire de l'Etat qui ne verra pas son traitement amputé si Areva, Alstom, EDF, Thales, Engie, Nexter Systems... se casse la figure. J'aimerais qu'un jour le produit dérivé financier suivant soit créé : un tracker inverse de toutes les entreprises cotées dans lesquelles l'Etat "investit". Je pense qu'un tel ETF – qui parierait sur la chute  de ces entreprises – permettrait d'engranger des plus-values quelles que soient les performance des marchés. Cela compenserait (un peu) le gâchis que nous payons en tant que contribuable. Cet article Interventionnisme : au secours, Montebourg revient ! est apparu en premier sur La Chronique Agora.
>> Lire la suite

Les Américains sont fauchés (ven., 16 févr. 2018)
inflation Les Américains n'ont plus suffisamment d'épargne, les consommateurs sont endettés et l'inflation monte. Les marchés devront un jour s'ajuster. "Tournant, tournant dans la gyre toujours plus large, Le faucon ne peut plus entendre le fauconnier. Tout se disloque. Le centre ne peut tenir. L'anarchie se déchaîne sur le monde Comme une mer noircie de sang : partout On noie les saints élans de l'innocence. Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires Se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises." – Yeats, La Seconde Venue (Trad. Yves Bonnefoy) Mercredi, les investisseurs ne savaient plus quoi faire. Les chiffres annoncés ont semé la confusion parmi les faucons. Le bouton "vente" pour l'inflation, mais... D'un côté, ils ont appris que l'inflation empirait. L'IPC a enregistré une hausse surprise, à 2,1% sur les 12 derniers mois. La tendance est clairement haussière. Si le rythme de janvier se poursuit, l'IPC américain atteindra les 6,7% à la fin de l'année. Cette attaque virulente pour les nerfs des investisseurs a été aggravée par des données provenant du secteur de l'immobilier. Bloomberg : "Les prix des maisons ont atteint des sommets historiques dans quasiment deux tiers des villes américaines au quatrième trimestre, alors que les acheteurs se battaient autour d'une offre à des planchers record, en termes d'annonces publiées". Les traders savaient quoi faire. Ils ont immédiatement appuyé sur le bouton "vente". La hausse de l'inflation signifiera une baisse des prix des obligations... et laissera les consommateurs, déjà endettés, avec encore moins d'argent. Il faut donc vendre les actions aussi. Mais alors même que le Dow commençait à s'effondrer, de nouvelles données sont arrivées : le rapport sur les dépenses de consommation. L'épargne est la clé de la prospérité On a attribué aux consommateurs le "sauvetage" du PIB américain l'an dernier ; ils ont vidé leurs tirelires pour acheter bidules et gadgets. Ce chiffre aurait dû lui aussi pousser les investisseurs dans une "fuite vers la sécurité". Comparée au taux d'épargne de 10% habituel durant les années 1970, 1980 et 1990, l'épargne des ménages américains est passée à un plancher quasiment record de 2,4% l'an dernier. Nous nous interrompons ici pour rappeler aux lecteurs que l'épargne est la clé de la croissance économique et de la prospérité. Sans épargne, on vit sur le fil... consommant tout ce qu'on produit. Peu à peu, les machines, champs et routes se dégradent. Ils doivent être continuellement renouvelés... avec de nouvelles usines et de nouvelles entreprises offrant des emplois, se faisant concurrence sur les marchés et créant de la richesse. inflationSans épargne, le progrès s'arrête... puis s'inverse. La différence entre un pays riche et un pays pauvre est donc le niveau d'épargne – c'est-à-dire de capitaux stockés – disponible pour être utilisée par les entreprises et les consommateurs. L'épargne est également importante en tant qu'assurance. On ne sait jamais quand l'anarchie se déchaînera sur le monde. On épargne donc de l'argent pour avoir quelque chose à dépenser si les choses tournent mal. Evidemment, personne ne semble penser que les choses tourneront mal un jour. Après tout, avec des génies à la tête des banques centrales... des saints au gouvernement... et des magiciens dans l'industrie financière – peut-être ont-ils raison ! Quoi qu'il en soit, lorsque les données des ventes au détail ont été publiées, elles ont révélé que les ménages américains semblent un peu à court. Fauchés, en d'autres termes. La structure du capital est pourrie D'abord, les chiffres de décembre ont été révisés à la baisse. Ensuite, la croissance des ventes au détail de janvier n'a atteint qu'un peu plus de la moitié des 0,5% attendus. Là encore, ce n'était pas de bonnes nouvelles. Mais une fois traduit en langage trader moderne, tout ça donnait : "hé, la Fed va pas continuer à augmenter les taux... pas avec ce genre de chiffres !" Les traders – conditionnés par de nombreuses années d'interventionnisme de la Fed à "acheter pendant les creux" – ont considéré ces mauvaises nouvelles comme étant bonnes et ont acheté plus de valeurs surévaluées. Le Dow a terminé sur un gain de 1%. Mais les marchés découvrent de nouveaux prix tous les jours. Cette semaine, ils ont découvert que les prix des obligations devraient être plus bas (si l'on tient compte d'un nouveau programme – probable mais non certain – de resserrement quantitatif de la part de la Fed... mais aussi des derniers chiffres de l'inflation). Tandis que les prix chutaient, le rendement du bon du Trésor US à 10 ans a atteint les 2,92% – un nouveau sommet de quatre ans. Les investisseurs boursiers découvriront, eux aussi, que les prix des actions devraient être plus bas. C'est une certitude, bien que le timing lui-même soit imprévisible. Plus largement, nous pensons qu'ils découvriront que toute l'affaire – toute la structure de capitaux – est pourrie. Passions mauvaises Depuis 30 ans, la Fed décourage systématiquement l'épargne... ... Tandis que l'appétit du gouvernement fédéral a largement augmenté. A vous de faire le calcul. En janvier 2017, on comptait environ 8 800 Mds$ d'épargne stockée dans des institutions de dépôt aux Etats-Unis (dont une partie appartenant à des étrangers). Aujourd'hui, il y en a 9 090 Mds$... soit une augmentation de moins de 300 Mds$ sur l'année. Même si 100% de cette somme était mobilisée cette année, cela ne couvrirait qu'un quart du déficit de 1 200 Mds$ prévu par les autorités US. Autrefois, on pouvait compter sur les républicains pour lutter contre les déficits. Ils croyaient à un gouvernement limité et à des budgets équilibrés. A présent, la majorité d'entre eux ne croient plus à rien – sinon à se faire réélire ! Et pendant ce temps, les pires "se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises"... ... impatients de ponctionner jusqu'au dernier centime de l'épargne des autres. [NDLR : Assez de voir votre épargne s'évaporer ? Constituez-vous un revenu complémentaire grâce à une méthode sûre, simple... et prouvée : 96,46% de transactions gagnantes depuis 2013 ! Cliquez ici pour tout savoir.] Cet article Les Américains sont fauchés est apparu en premier sur La Chronique Agora.
>> Lire la suite

Une expérience monétaire qui tourne mal (ven., 16 févr. 2018)
Les politiques monétaires des banquiers centraux reposent sur la courbe de Philllips dont il est maintenant prouvé qu'elle est fausse. Jusqu'à quand allons-nous subir leurs nuisances ? Cet article Une expérience monétaire qui tourne mal est apparu en premier sur La Chronique Agora.
>> Lire la suite