Revue Banque

(Thu, 01 Jan 1970 00:00:00 +0000)

>> Lire la suite

(Thu, 01 Jan 1970 00:00:00 +0000)

>> Lire la suite

(Thu, 01 Jan 1970 00:00:00 +0000)

>> Lire la suite

Banque & Stratégie 354 : Gestion d'actifs : un moment stratégique pour la Place de Paris (ven., 13 janv. 2017)
couv bs 354
>> Lire la suite

Dossier : Gestion d’actifs: un moment stratégique pour la Place de Paris (ven., 13 janv. 2017)
Numéro deux en Europe après Londres, l’industrie française de la gestion d’actifs souhaite se redynamiser. Les différents acteurs concernés, dont l’AMF, se mobilisent à un moment stratégique puisque le Royaume-Uni doit quitter l’Union européenne.Avec 3 600 milliards d’euros d’actifs gérés [1], l’industrie française de la gestion d’actifs joue dans la cour des grands. Elle est numéro deux en Europe après Londres [2]. Dotée de nombreux atouts, elle présente aussi des points faibles, notamment la perte de parts de marché en matière de domiciliation de fonds depuis plusieurs années. Face à ce constat, tous les acteurs concernés se sont mobilisés pour redynamiser la gestion française.Très impliqué, Didier Le Ménestrel, P-DG de La Financière de l’Échiquier et président de la mission ...
>> Lire la suite

Article : Comment attirer l’industrie de la gestion d’actifs britannique ? (ven., 13 janv. 2017)
1. Calendrier et démarches du Brexit (2016-2018)Le Brexit va entraîner une relocalisation d’une partie de l’industrie de la gestion installée à Londres vers d’autres places financières situées à l’intérieur de l’Union européenne. Aucune Place ne réunissant toutes les qualités de Londres, le redéploiement se fera sans doute vers plusieurs villes : Dublin, Luxembourg, Paris, Francfort, voire Berlin, Amsterdam, Milan, etc.L’Union européenne (UE) compte un membre de moins depuis le vote leave (« quitter » l’UE) des Britanniques le 23 juin dernier. Au-delà des démarches politiques et techniques de cette sortie, la Place financière de Londres commence à envisager un certain nombre de scénarios et à s’y préparer. Dans le domaine de la gestion d’actifs, les sociétés de gestion sont en train de plancher sur différentes options. Leur but ...
>> Lire la suite

Article : Un ambassadeur de la gestion française à l’international (ven., 13 janv. 2017)
ambassadeurS’il ne doit pas être confondu avec un ambassadeur dépendant du quai d’Orsay, Jean-Louis Laurens joue pourtant bien le rôle d’un ambassadeur qui promeut la gestion française et la Place de Paris à travers le monde.Dans la concurrence que se livrent les grandes places financières, Paris a d’importants atouts à faire valoir. Son industrie de la gestion d'actifs en est un des plus importants. Encore faut-il le faire savoir. Pouvoirs Publics, régulateur, associations professionnelles et sociétés de gestion sont aujourd’hui parfaitement alignés pour assurer la promotion de la gestion française et renforcer encore l’attractivité de la place de Paris. C’est dans ce contexte qu’un ambassadeur de la gestion française a été nommé et que j’ai été choisi en octobre 2016 pour remplir cette ...
>> Lire la suite

Article : Asset Management de demain : les 10 défis à relever (ven., 13 janv. 2017)
bowlingPour se renforcer, l’industrie de la gestion d’actifs est condamnée à évoluer : elle doit transformer les épargnants en investisseurs éduqués, profiter des dislocations de marché ou encore questionner le dogme de la diversification, pour ne citer que trois des dix défis à relever.Dans les prochaines années, dix défis devraient influencer et structurer l’industrie de la gestion d’actifs.Défi n° 1 : la mondialisationLes fonds de droit français ouverts au public totalisent un encours respectable d’environ 800 milliards d’euros d’actifs. Il faut doubler cette taille, et atteindre 1 600 milliards d’euros, si l’on rajoute les fonds spécifiques (fonds de private equity, fonds d’épargne salariale…). Et le quadrupler, ce qui porte à 3 000 milliards d’euros, si l’on veut tenir compte des ...
>> Lire la suite

Article : La collaboration entre Asset Managers et FinTechs a de l’avenir ! (ven., 13 janv. 2017)
La collaboration entre Assets Managers et Fintechs a de l'avenirPeu à peu, les FinTechs pénètrent tous les métiers de l’univers de la gestion d’actifs : du conseil en investissement aux back-offices, en passant par la recherche. Certains acteurs traditionnels voient ces nouveaux entrants comme de nouvelles opportunités.L’industrie de l’asset management reste dominée par les États-Unis, avec des géants tels que BlackRock et ses 5 000 milliards de dollars sous gestion, Fidelity ou State Street. La France, avec 3 693 milliards d’euros fin 2015 et 20 % de part de marché, reste la seconde Place européenne derrière le Royaume-Uni (37 %). Avec ses 630 sociétés de gestion dont quatre dans le Top 20 mondial, le France occupe le troisième rang mondial, ce qui mérite d’être rappelé.Depuis quelques années, les progrès fulgurants de la technologie, ...
>> Lire la suite

Article : Les fonds actions actifs tendent à sous-performer les benchmarks (ven., 13 janv. 2017)
SPIVA® Europe Mid-Year 2016De longue date, le débat sur la gestion active VS passive agite les passions. Les études SPIVA de S&P Dow Jones Indices dressent périodiquement un bilan des performances des fonds actifs par rapport à leurs benchmarks. La dernière étude confirme la tendance à une certaine perte de terrain de la gestion activeLes gestionnaires actifs qui visent à surperformer leurs benchmarks de référence continuent à perdre du terrain vis-à-vis des concurrents passifs, principalement en raison d’une part de la faiblesse des rendements et d’autre part des coûts très élevés associés à l’investissement dans ces fonds de placement. Cela remet en question la valeur ajoutée de la gestion active, dont le succès dépend de l’aptitude à sélectionner les titres ; les statistiques à cet égard sont ...
>> Lire la suite

Article : « L’AMF a joué un rôle moteur » (ven., 13 janv. 2017)
Dotée de nombreux atouts, l’industrie française de la gestion peine pourtant à affirmer son statut de leader à l’international. Pour redorer le blason de la Place de Paris, toutes les parties prenantes de la gestion d’actifs, notamment l’AMF, se sont mobilisées.Les différents acteurs de la gestion d’actifs française se sont fortement mobilisés ces derniers mois pour améliorer la compétitivité de la Place de Paris. Pouvez-vous nous raconter la genèse de cette mobilisation ?L’écosystème financier français est singulier. Il est l’un des plus complets au monde. En particulier, les atouts de la gestion d’actifs sont nombreux et méconnus : un bassin d’épargne parmi les plus importants d’Europe, des expertises et des cerveaux, un niveau de sécurité réglementaire très élevé pour les ...
>> Lire la suite

Article : Le ministère des Affaires étrangères soutient la gestion française (ven., 13 janv. 2017)
Essentielle au développement de l’économie française, l’industrie de la gestion d’actifs mérite le soutien des Pouvoirs Publics. Elle a les qualités nécessaires pour attirer les investisseurs internationaux. Le ministère des Affaires étrangères met tout en œuvre pour aider cette industrie, notamment grâce à son réseau d’ambassades.Les chiffres sur la gestion d’actifs en France parlent d’eux-mêmes : les Asset Managers français et européens sont une composante indéniable – et méconnue – de l’attractivité de notre territoire. L’industrie de la gestion française est au tout premier plan au niveau européen, avec près de 3 600 milliards d’euros d’encours gérés (soit 1,5 fois le PIB français), dont 1 700 milliards d’euros en fonds d’investissement et 1 900 milliards d’euros en mandats. ...
>> Lire la suite

Article : Épargne retraite: axe stratégique pour les Français et l’industrie financière (ven., 13 janv. 2017)
Favoriser l’épargne-retraite, peu développée en France, profiterait à la fois aux épargnants, à l’économie et à l’industrie financière. Pour y parvenir, la fiscalité jouera un rôle central, mais aussi l’éducation financière. S’il perdure, le contexte de taux bas constituera un environnement difficile mais surmontable.L’année 2016 aura remis l’épargne-retraite sur le devant de l’actualité. Tant du côté européen qu’en France ont été publiés des études, des textes, des projets de réglementation et des consultations sur ce thème. On ne peut que se réjouir de ce regain d’intérêt, même si ces projets peuvent aussi constituer des sources d’interrogations, compte tenu de leurs intentions ou de certaines conséquences qu’ils sous-tendent.Au-delà du confort qu’apporterait aux Européens un ...
>> Lire la suite

Article : La nouvelle donne réglementaire pour la gestion d’actifs (ven., 13 janv. 2017)
La réglementation constituant un enjeu crucial pour la gestion d’actifs, un point d’étape sur les grands chantiers en cours s’impose, de même qu’une mise au point sur les caractéristiques de la gestion d’actifs, car les régulateurs se souciant de la stabilité financière soupçonnent cette industrie de développer le shadow banking.La gestion pour compte de tiers a désormais acquis un statut d’industrie indépendante. Au cours des quatre dernières décennies, les sociétés de gestion de portefeuilles (SGP) ont pris leur autonomie, même si un certain nombre d’entre elles restent dans le giron de groupes bancaires ou assurantiels. Les régulateurs ont su encadrer l’activité de la gestion d’actifs autour des deux axes traditionnels et essentiels que sont la protection des investisseurs et ...
>> Lire la suite

Club Banque : La résolution en Europe (mar., 10 janv. 2017)
Le 23-02-2017 de 18h00 à 20h00. Où en est-on ? Au niveau européen, la directive rétablissement et résolution, appelée BRRD, entrée en vigueur à la mi-2014, a été extrêmement importante dans la mesure où elle a cherché à prendre le pas sur les réglementations nationales en matière de droit de la liquidation afin d’éviter le recours aux finances publiques en cas de faillite bancaire.Le SRB, Conseil de résolution unique, basé à Bruxelles est l’autorité de résolution de l’union bancaire. Il a démarré concrètement son activité au début de 2015. Il est en charge notamment de l’écriture des plans de résolution des principaux établissements de la zone euro et de la fixation des niveaux de MREL, passifs éligibles au renflouement interne en cas de résolution.Où en est-on début 2017 ? ...
>> Lire la suite

News Banques & assurances | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Avec la loi Macron, le client va se reposer la question de sa banque » (Axa) (lun., 16 janv. 2017)
« Avec la loi Macron, le client va se reposer la question de sa banque » (Axa)Pour l'assureur Axa, l'entrée en vigueur en février du service d'aide à la mobilité bancaire crée une opportunité de conquérir de nouveaux clients. Sa filiale Axa Banque, "digitale native" supprime ...

>> Lire la suite

La BCE a acheté pour 24,7 milliards d'euros d'actifs en une semaine, un record (lun., 16 janv. 2017)
La Banque centrale européenne a acheté pour 24,7 milliards d'euros de dettes la semaine passée, un record, profitant d'une offre abondante de titres bancaires pour poursuivre son programme de soutien à ...
>> Lire la suite

Les résultats des entreprises pourraient propulser le Dow Jones à 20 000 points (lun., 16 janv. 2017)
Les résultats des entreprises pourraient propulser le Dow Jones à 20 000 pointsLa saison des résultats a débuté sur une note positive à Wall Street avec les chiffres des grandes banques. Si la tendance se confirme, ces bonnes nouvelles devraient permettre au Dow Jones de franchir le mur des 20000 points un sommet jamais atteint.

>> Lire la suite

Croissance: l'Allemagne devrait relancer les salaires, estime Villeroy de Galhau (lun., 16 janv. 2017)
Croissance: l'Allemagne devrait relancer les salaires, estime Villeroy de GalhauinternationalPour le  gouverneur de la Banque de France, la faiblesse de la demande est d'abord à l'origine de la croissance ralentie en Europe. L'Allemagne a des marges de manoeuvre pour relancer cette ...

>> Lire la suite

La Bourse de Paris prudente avant une semaine bien remplie (lun., 16 janv. 2017)
La Bourse de Paris prudente avant une semaine bien remplieLa Bourse de Paris a entamé dans le rouge lundi une semaine qui s’annonce particulièrement remplie, entre investiture de Donald Trump à la Maison Blanche et réunion de la Banque centrale européenne (BCE)

>> Lire la suite

Les Français quittent (encore) très peu souvent leur banque (dim., 15 janv. 2017)
A trois semaines de l’entrée en vigueur du service facilitant la mobilité bancaire, une étude révèle que plus de 40% de la population n’a jamais changé de banque principale et seuls 14% l’ont fait ces ...
>> Lire la suite

La banque de développement du Nigeria bientôt lancée (dim., 15 janv. 2017)
Le ministère des finances nigérian a annoncé l'ouverture prochaine de la banque de développement du Nigeria. Une demande de permis d'exploitation avait été déjà soumise selon la même déclaration par la ...
>> Lire la suite

Le FMI approuve une nouvelle ligne de crédit pour la Pologne (sam., 14 janv. 2017)
Le Fonds monétaire international a annoncé vendredi l'octroi à la Pologne d'une nouvelle ligne de crédit de deux ans d'un montant de 8,24 milliards d'euros, représentant environ la moitié de la facilité ...
>> Lire la suite

Le FMI approuve une nouvelle ligne de crédit pour la Pologne (sam., 14 janv. 2017)
LE FMI APPROUVE UNE NOUVELLE LIGNE DE CRÉDIT POUR LA POLOGNEWASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international a annoncé vendredi l'octroi à la Pologne d'une nouvelle ligne de crédit de deux ans d'un montant de 8,24 milliards d'euros, représentant environ la moitié de la facilité de crédit précédente. Le FMI précise que cette nouvelle ligne doit être considérée comme une mesure de précaution et qu'elle ne devrait pas être a priori utilisée. C'est une "assurance" face à d'éventuels "chocs" venus de l'extérieur, souligne le FMI. La Pologne continue à profiter de fondamentaux économiques très solides, souligne le Fonds. ...

>> Lire la suite

Gabon : la BAD débloque 200 millions d'euros pour la diversification de l'économie (sam., 14 janv. 2017)
Gabon : la BAD débloque 200 millions d'euros pour la diversification de l'économieDans une déclaration rendue publique, la Banque africaine de développement vient d'annoncer l'octroi d'un prêt de 200 millions d'euros au gouvernement gabonais. Ces fonds sont destinés à aider le pays ...

>> Lire la suite

Bourse de Paris: attentisme entre BCE et investiture de Trump (sam., 14 janv. 2017)
La Bourse de Paris achève en baisse une séance prudenteEntre une réunion de la Banque centrale européenne et l'investiture du nouveau président américain Donald Trump, l'attentisme devrait être encore de mise la semaine prochaine à la Bourse de Paris et chez ses voisines européennes.

>> Lire la suite

Après les banques et des indicateurs, Wall Street termine sans tendance (ven., 13 janv. 2017)
Wall Street monte légèrement à la mi-séanceWall Street a fini sans tendance vendredi à l'issue d'une séance calme, avec un secteur financier en forme après des résultats de banques rassurants et des indicateurs américains en demi-teinte: le Dow Jones a concédé 0,03% mais le Nasdaq a pris 0,48%.

>> Lire la suite

Les Bourses européennes terminent en hausse (ven., 13 janv. 2017)
Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, soutenues principalement par le secteur financier, qui a amplifié ses gains après les bons résultats publiés par les deux plus grandes banques américaines. ...
>> Lire la suite

Recul du bénéfice de Wells Fargo au 4e trimestre, le cinquième d'affilée (ven., 13 janv. 2017)
Wells Fargo, numéro un du crédit immobilier aux Etats-Unis a publié vendredi un bénéfice trimestriel en baisse, le cinquième d'affilée. La banque, fragilisée depuis plusieurs mois par l'affaire dite des ...
>> Lire la suite

Hausse du bénéfice net trimestriel de JPMorgan grâce au trading (ven., 13 janv. 2017)
JPMorgan Chase & Co, la première banque des Etats-Unis par les actifs, a annoncé vendredi une hausse de près d'un quart de son bénéfice trimestriel, qu'il doit en partie au bond des volumes de transactions ...
>> Lire la suite

Wall Street va passer au crible les résultats des banques (ven., 13 janv. 2017)
Wall Street va passer au crible les résultats des banquesLa Bourse de New York, proche de ses plus hauts niveaux, attend les résultats annuels avant d’aller plus loin. Les banques sont en première ligne avec JP Morgan Chase , Bank of America et Wells Fargo qui publient ce vendredi.

>> Lire la suite

Wolfgang Schäuble appelle la BCE à réduire ses aides à l'économie (ven., 13 janv. 2017)
Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble à Bruxelles, le 5 décembre 2016Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble plaide pour que la Banque centrale européenne (BCE) commence à réduire ses mesures de soutien à l'économie dès cette année, dans une interview publiée vendredi.

>> Lire la suite

La Bourse de Paris confiante avant les premiers résultats d’entreprises aux États-Unis (ven., 13 janv. 2017)
La Bourse de Paris confiante avant les premiers résultats d’entreprises aux États-UnisLe CAC 40 s’affiche en hausse pour une séance placée sous le signe des résultats de grandes banques américaines.

>> Lire la suite

Oui des actionnaires à l'augmentation de capital d'UniCredit (jeu., 12 janv. 2017)
Les actionnaires d'Unicredit ont approuvé jeudi une augmentation de capital record de 13 milliards d'euros, nécessaire au renforcement du bilan et à la restructuration de la première banque italienne, ...
>> Lire la suite

Euro : "Ne cherchons pas de bouc-émissaire, réformons la France" Jean-Claude Trichet (jeu., 12 janv. 2017)
Euro : "Ne cherchons pas de bouc-émissaire, réformons la France" Jean-Claude TrichetInvité de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco" jeudi 12 janvier, Jean-Claude Trichet, ancien président de la banque centrale européenne (BCE) tire le bilan de l’euro, quinze ans après la création de la monnaie.

>> Lire la suite

Devises | Cours, Convertisseur, Analyses - Yahoo! Finance

Aviva adopte une position acheteuse sur le dollar américain par rapport au yen japonais (lun., 16 janv. 2017)
(AOF) - L'économie japonaise reste moribonde malgré tous les efforts des décideurs politiques. En revanche, l'économie des États-Unis termine l'année en relativement bonne forme. De plus, la croissance ...
>> Lire la suite

La faiblesse de l’euro est un puissant soutien des profits du CAC 40 (lun., 16 janv. 2017)
La faiblesse de l’euro est un puissant soutien des profits du CAC 40L’euro est au plus bas face au dollar depuis 2003. Nos entreprises voient leur compétitivité se renforcer le CAC 40 devrait en profiter. Les valeurs du luxe et de l’aéronautique sont en première ligne.
>> Lire la suite

Le Brexit ne pèsera que temporairement sur la livre sterling selon ETF Securities (lun., 16 janv. 2017)
(AOF) - En ce début 2017, Martin Arnold, Director – FX & Macro Strategist, ETF Securities, souligne que la livre sterling devrait bénéficier d'une réduction des incertitudes autour du Brexit. La devise ...
>> Lire la suite

Le yen bénéficie d'un coup de pouce temporaire, selon ETF Securities (lun., 16 janv. 2017)
(AOF) - En ce début 2017, Martin Arnold, Director – FX & Macro Strategist, ETF Securities note pour le yen coup de pouce temporaire. La devise japonaise va d'abord bien se tenir en 2017 sur fond d'incertitude ...
>> Lire la suite

Rebond en vue pour le dollar au deuxième semestre 2017 (lun., 16 janv. 2017)
(AOF) - Le puissant rally du dollar devrait marquer une pause après la hausse attendue des taux de la Federal Reserve, note Martin Arnold, Director – FX & Macro Strategist, ETF Securities, dans ses perspectives ...
>> Lire la suite

L'incertitude politique risque de limiter le potentiel de hausse de l'euro en 2017 (ETF Securities) (lun., 16 janv. 2017)
(AOF) - Cette année, l'euro sera amené à s'affaiblir au moment où la crise politique force la main de la BCE, note dans ses perspectives 2017, Martin Arnold, Director – FX & Macro Strategist, ETF Securities. ...
>> Lire la suite

Devises: euro en hausse à près de 0,88 livre sterling. (lun., 16 janv. 2017)
(CercleFinance.com) - L'euro s'apprécie par rapport à la devise britannique, à près de 0,880 livre sterling contre 0,874 livre vendredi soir, à la suite d'informations renforçant la perspective d'une sortie ...
>> Lire la suite

Charger une Tesla coûtera 0,2 euro du kWh aux nouveaux propriétaires (ven., 13 janv. 2017)
Charger une Tesla coûtera 0,2 euro du kWh aux nouveaux propriétairesLes futurs acquéreurs de Tesla devront s’acquitter d’une contribution lorsqu’ils rechargeront leur véhicule à partir d'une borne superchargeur Tesla. Le but: développer le réseau. 
>> Lire la suite

Le Big Mac a parlé, livre et euro sont sous-évalués par rapport au dollar (ven., 13 janv. 2017)
Le Big Mac a parlé, livre et euro sont sous-évalués par rapport au dollarSelon le Big Mac Index de The Economist , la livre et la monnaie unique sont respectivement sous-évalués de 26 et 20% par rapport au billet vert.
>> Lire la suite

Devises: l'euro profite des doutes relatifs à Donald Trump. (ven., 13 janv. 2017)
(CercleFinance.com) - Le “contrecoup Trump” jouait toujours contre le dollar vendredi midi sur le marché des changes. Après une hausse de 0,28% la veille, l'euro prend encore 0,33% ce midi face au billet ...
>> Lire la suite

Marché: l'euro tient les 1,06 dollar vendredi midi. (ven., 13 janv. 2017)
(CercleFinance.com) - Le “contrecoup Trump” jouait toujours contre le dollar vendredi midi sur le marché des changes. Après une hausse de 0,28% la veille, l'euro prend encore 0,33% ce midi face au billet ...
>> Lire la suite

L'Italien UBI rachète 3 petites banques pour 1 euro symbolique (jeu., 12 janv. 2017)
L'Italie a fait un nouveau pas en avant dans l'assainissement de son système bancaire jeudi avec le rachat par UBI Banca de trois petites banques sauvées de la faillite fin 2015. La cinquième banque italienne ...
>> Lire la suite

Devises: Donald Trump pénalise le dollar. (jeu., 12 janv. 2017)
(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne profitait toujours ce midi de la déception relative provoquée par l'intervention de Donald Trump, qui n'a pratiquement pas évoqué son programme économique. ...
>> Lire la suite

Marché: l'euro profite de la déception de Donald Trump. (jeu., 12 janv. 2017)
(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne profitait toujours ce midi de la déception relative provoquée par l'intervention de Donald Trump, qui n'a pratiquement pas évoqué son programme économique. ...
>> Lire la suite

EUR/USD : L'Euro fragilisé avant le discours de Trump (mer., 11 janv. 2017)
EUR/USD : L'Euro fragilisé avant le discours de TrumpL'Euro poursuivait son mouvement de repli face au Dollar mercredi à la mi-journée, la tendance de fond reprenant ses droits à l'approche du premier discours officiel de D. Trump, cet après-midi, 17h00, ...
>> Lire la suite


Quelques heures seulement après la divulgation de la liste des personnalités et structures soupçonnées de fraudes fiscales, l’ex-trader de la banque Société générale a tweeté sur son ancien employeur. C'est ainsi qu'il a écrit sur le célèbre réseau social : « Je souhaite une bien belle semaine @SocieteGenerale ainsi qu'à ses conseils », suivi des hashtags #panamapapers #PanamaLeaks.

A noter que la Société Générale a été citée dans le cadre de l'enquête internationale coordonnée par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), comme client privilégié du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca

Le dollar américain symbolise la puissance commerciale des Etats-Unis
Symbole du Dollar américain

Neuf géants bancaires accusés  de manipuler le marché des changes

 

Bank of America, Barclays, BNP Paribas, Citigroup, HSBC Holdings, JPMorgan, Goldman Sachs, Royal Bank of Scotland et UBS. Autant d’institutions financières globales qui font face aux poursuites engagées contre elles par des investisseurs qui les accusent, devant la justice new yorkaise, de s’être entendues pour manipuler les taux de change.

Les plaignants en colère vont obtenir 2 milliards de dollars, près de 1,8 milliards d’euros, dont 104 millions d’euros proviendront de la seule BNP Paribas, et « une compensation considérable » en ce qui concerne une plainte lancée contre sept autres institutions bancaires, rapporte le juriste Christopher Burke. D’autres grands noms du monde de la finance, parmi lesquels on trouve Deutsche Bank, Morgan Stanley et Standard Chartered, sont eux aussi dans le collimateur de la justice.

 

D’après les experts, l’issue du procès de New York pourrait servir à catalyser une nouvelle série de plaintes à Londres, qui reste la première plateforme de changes dans le monde, puis en Asie, à Hong Kong et Singapour notamment. Les avocats estiment que ces procès pourraient coûter des dizaines de milliards à toutes ces banques.

Pour l’économiste principal de la New Economics Foundation (NEF) Josh Ryan-Collins, les comportements de voyou qui caractérisent le secteur de la haute finance découlent «du besoin de dégager des bénéfices à court terme très importants pour satisfaire les actionnaires. Il a peu d’espoir de voir les pénalités financières sanctionnant les manipulation des cours sur le marché des changes provoquer la réforme profonde nécessaire à l’assainissement du secteur bancaire britannique.

 

John Collins, dont le travail porte sur la réforme du système financier, pense que les financiers «voyous» devraient risquer des peines de prison. «Pour ancrer des changements réels, dans la gestion comme chez les "courtiers malhonnêtes", ils doivent être tenus personnellement responsables des constantes manipulations qui ont pu être constatées sur le FOREX ou le LIBOR et risquer des peines de prison», a-t-il confié à RT.

Pour sa part, Joel Benjamin, un assistant de recherche du Centre de recherches politiques et économiques Goldsmith, a déclaré à RT que les amendes britanniques concernant les manipulations du FOREX vont repousser la criminalité financière dans des zones encore plus sombres du secteur bancaire. «Goldman Sachs et d’autres banques vont vers davantage de sophistication, de nouvelleschat rooms, après qu’un chat entre courtiers ait permis de confirmer les manipulations des taux FOREX et LIBOR», a-t-il indiqué. Il a mis l’accent sur le fait que les amendes dont les banques doivent s’acquitter ne parviennent pas à lutter efficacement contre la criminalité en col blanc car elles touchent davantage les actionnaires que les banques elles-mêmes.

 

La manipulation du FOREX, des taux pratiqués sur le marché des changes, est le dernier scandale sur la liste des ententes intervenues entre grandes institutions financières sur la fixation de différents taux qui ont secoué le secteur financier au cours des dernières années. Certains courtiers criminels dans certaines des plus grandes banques du monde sont parvenus à manipuler un marché de 5,4 billions de dollars par jour, se réservant du même coup, des bénéfices plus que confortables.

Source: http://francais.rt.com/economie/5870-scandale-forex

La Bourse de la ville de Shanghai connaît une grande instabilité
Ville de Shanghai

L'instabilité de la Bourse de Shanghai !

 

Suspensions de 1400 titres, achat d’actions par endettement, vente d’actions interdites pour les « gros » actionnaires… Pékin a annoncé de nouvelles mesures drastiques pour enrayer la longue débâcle des marchés chinois. Jusqu’à présent, l’arsenal de mesures d’urgence adoptées hâtivement par le gouvernement semble impuissant à stopper le plongeon de la Bourse de Shanghai.


« Il y a encore beaucoup d’incertitude, mais c’est bien mieux que les jours précédents », marqués par un climat de panique générale, commentait Qian Qimin, analyste du courtier Shenyin Wanguo Securities. « Le nombre de firmes chutant de 10%, la limite maximale autorisée (de baisse en un jour), est en train de diminuer, et la situation en termes de liquidités s’améliore ».

 

Peu après la reprise des échanges à mi-séance, le Shanghai Composite gagnait plus de 5,5% aux alentours de 3700 points. Il avait plongé de 3,81% après l’ouverture, puis remonté par à-coups, avec de vives fluctuations. Shanghai avait dévissé de pratiquement 6% mercredi. A la même heure, la Bourse de Shenzhen grimpait de 2,93%, à 1.939,64 points.

En proie à une violente correction après un an d’euphorie, la place de Shangai – dopée à l’endettement et déconnectée de l’économie réelle – a abandonné plus de 30% en trois semaines, voyant s’envoler plus de 3200 milliards de dollars en valeur, selon une estimation publiée par l’agence « Bloomberg ». Pour des dizaines de millions d’investisseurs individuels et petits porteurs, l’atterrissage est brutal après une prodigieuse envolée de 150% en seulement 12 mois. Sur 90 millions d’investisseurs en Bourse en Chine, plus de 99% sont des particuliers.


Les autorités de régulation ont dévoilé une nouvelle mesure choc : les plus gros actionnaires, ceux possédant plus de 5% dans une entreprise cotée, se voient désormais interdits de vendre leur participation sur les six prochains mois. Mais de l’avis des analystes, cela pourrait s’avérer insuffisant pour rassurer durablement les investisseurs aux abois.

« Cela suggère un état de désarroi total des autorités », commentait Mark Mobius, président du fonds Templeton Emerging Markets Group, cité par « Bloomberg News ». « Cela va en réalité accroître les inquiétudes, parce qu’une telle mesure montre que (les autorités) ont perdu le contrôle de la situation ».

 

Et ce alors que la déroute des places de Chine continentale fait désormais tâche d’huile : la Bourse de Hong Kong a décroché de presque 6% mercredi, sa pire chute en six ans. Même Wall Street, rattrapé par la débandade chinoise, a fini en forte baisse mercredi, sur fond de craintes d’une déstabilisation de la deuxième économie mondiale. De fait, l’effet de contagion n’épargnait plus les marchés de matières premières industrielles, dont la Chine est le premier pays consommateur. Le cours au comptant du minerai de fer s’est ainsi effondré de 10% mercredi, au plus bas depuis mai 2009. Or, de l’avis général, le sursaut de jeudi apparaissait bien fragile, sur des marchés en proie à une forte volatilité.

 

Les titres de quelque 1.400 entreprises cotées sont désormais suspendus pour éviter qu’ils ne tombent encore plus bas, ce qui paralyse presque la moitié de la cote, selon Bloomberg. Un moyen précaire de contenir artificiellement tout nouveau décrochage.

De son côté, la banque centrale chinoise (PBOC) a encore une fois assuré jeudi qu’elle fournirait des liquidités abondantes pour stabiliser les Bourses, via le financement des « opérations sur marge » (achats d’actions par endettement). Et, alors que des rumeurs sur d’éventuelles « manipulations de marchés » agitent les réseaux sociaux, la CSRC et la police ont ouvert jeudi une enquête conjointe sur « des ventes à découvert malveillantes », selon la presse d’État.

 http://news-banques.com/rebond-et-volatilite-extreme-a-la-bourse-de-shanghai/0121125252/

La justice américaine conclue un accord avec deux banques suisses


Il s'agit des Bank Linth et Bank Sparhafen Zurich (BSZ), avec qui la justice US vient de conclure un accord qui stipule qu'elles devront verser des pénalités au Trésor américain. Pour rappel, le département d'Etat à la Justice avait déjà signé des accords similaires avec douze banques helvétiques qui, cherchaient, à tout prix, à éviter d'être poursuivies pénalement pour "complicité d'évasion fiscale".

 

En vertu des dispositions de l'accord en question, Bank Linth devra payer la somme de 4,15 millions de dollars, soit l'équivalent de 3,66 millions d'euros. Quant à la banque BSZ, elle devra s'acquitter d'un montant de l'ordre de 1,81 millions de dollars. A noter que ce qui est présenté comme un "arrangement à l'amiable" s'inscrit, en réalité, dans le cadre d'un accord qui avait été signé par les Etats-Unis et la Suisse, en 2013, et dont la finalité était d'éviter aux établissements bancaires de ce pays de faire l'objet de poursuites pénales ; et ce, en fournissant au fisc américain des informations détaillées au sujet des comptes ouverts par ses contribuables et, par là même, de fermer les comptes bancaires que les autorités US estiment contraires à la législation américaine, notamment en matière fiscale. On l'aura bien compris, cet accord n'a d'amiable que le nom, puisqu'en pratique il oblige les banques suisses signataires à coopérer avec la justice américaine. Des dizaines d'autres banques devraient prochainement signer des accords du même type avec les autorités judiciaires américaines. Tout comme le respect de la vie privée qui n'existe aujourd'hui que sur le papier, le secret bancaire rique de n'être plus, à son tour, qu'un beau souvenir !